Prêt, crédit à la consommation en ligne, cartes bancaires, assurances et épargne.

Oney Bank est un organisme financier spécialisé dans les solutions de paiement et le crédit à la consommation. Fort de partenaires leaders dans leur secteur (Auchan, Leroy Merlin, Boulanger, Norauto...), Oney Bank peut proposer aux particuliers des cartes de paiement qui répondent à leurs habitudes de consommation, pour payer au comptant, à crédit, et de profiter des facilités de paiement.

Être détenteur d'une carte de nos partenaires permet également d'accéder à une large gamme de produits financiers et services : prêt personnel, crédit renouvelable, rachat de crédits, assurance, compte épargne et assurance vie, cartes cadeaux... Découvrez les cartes bancaires et tous les produits de Oney Bank, pour profiter de leurs nombreux avantages !

Une question ?

Fermer

Avant de nous contacter par e-mail, merci de nous poser d'abord votre question dans la Foire aux Questions. Les questions les plus fréquemment posées y sont recensées.

Avant de nous contacter par téléphone, merci de nous poser d'abord votre question dans la Foire aux Questions. Les questions les plus fréquemment posées y sont recensées.

Avant de contacter un conseiller, merci de nous poser d'abord votre question dans la Foire aux Questions. Les questions les plus fréquemment posées y sont recensées.

Fermer
Bonjour Déconnexion

Guide budget

Oney vous donne des outils et des conseils pratiques pour vous aider à gérer votre budget et à mieux comprendre le crédit.

CONSEILS PRATIQUES POUR BIEN GÉRER MON BUDGET

Budget, comptes, dépenses, factures... C'est notre quotidien à tous. Souvent laissée de coté, la gestion n'est pas toujours évidente.

Pourtant elle contribue au bon équilibre financier de nos foyers et peut nous rendre la vie beaucoup plus facile.

Nous vous proposons de mieux comprendre la gestion budgétaire au quotidien en toute simplicité à travers 4 fiches pratiques.

Evaluer ma situation

Faire son budget la première fois demande un effort qui permet d'instaurer des bases solides et de bonnes habitudes. Le temps que vous allez y consacrer au début représente la tranquilité que vous gagnerez après.

Etape 1 : J'évalue mes ressources

Les ressources, ce sont toutes les rentrées d'argent, qu'elles soient ponctuelles ou régulières, je répertorie tout !

  • - Salaire, bonus, primes...
  • - Pensions diverses, retraites
  • - Allocations familiales...

Etape 2 : Je liste mes dépenses

Il existe plusieurs types de dépenses, elles peuvent être fixes, courantes ou occasionnelles.

Les dépenses fixes ce sont les charges incontournables et régulières :

  • - Loyer, crédit immobilier...
  • - Eau, Gaz, électricité, téléphone...
  • - Impôts
  • - Autres mensualités de crédit, assurances...

Les dépenses courantes sont des dépenses essentielles, régulières, mais dont le montant peut varier :

  • - Alimentation
  • - Entretien (logement, voiture...)
  • - Frais de santé
  • - Frais de transport
  • - Frais de scolarité ou de garde
  • - Abonnements divers

Etape 3 : Je calcule mon solde disponible

Pour calculer mon solde disponible, c'est très simple :

Mon solde disponible me permet de faire face aux autres dépenses, plutôt de type occasionnel :

  • - Equipement de la maison
  • - Habillement
  • - Loisirs, vacances, cadeaux

Ces dépenses peuvent être réajustées ou supprimées en fonction de l'équilibre de mon budget et de mon solde en fin de mois.

 

Comment procéder ?
  • Rassembler

    Je rassemble tous les documents utiles (bulletins de salaire, relevé de prestations, factures, quittance, échéanciers, etc.)

  • Télécharger

    Je télécharge la feuille budget à disposition sur le site www.oney.fr ou en cliquant ici.

  • Reporter

    Je reporte mes ressources et mes dépenses sur la feuille budget. Je totalise et obtiens ainsi le montant de mes ressources, de mes dépenses et mon solde disponible.

Télécharger cette ficheau format PDF

Gérer mon budget

Gérer son budget permet de connaître à tout moment sa situation financière sans mauvaise surprise. Pour cela, il est indispensable de respecter quelques règles pour prendre en main son argent et son avenir ...

7 astuces incontournables pour gérer simplement mon budget

  1. Je respecte le budget établi en début de mois.
  2. Je vérifie mes comptes plusieurs fois par semaine.
  3. Je ne compte pas sur des rentrées d'argent possibles tant qu'elles ne sont pas réelles.
  4. Je réajuste mon budget d'un mois sur l'autre si mes ressources ou mes dépenses évoluent.
  5. Je règle mes factures sans délai pour éviter toute majoration ou frais.
  6. Je n'hésite pas à réduire mes dépenses occasionnelles si mon budget est trop serré.
  7. Je vérifie régulièrement que mon compte est bien approvisionné.
Bon à savoir !

Il existe plusieurs solutions pour faciliter la gestion de votre budget dont la mensualisation des paiements et le prélèvement automatique. Que ce soit pour les impôts , le gaz, l'électricité, prenez vite contact avec les organismes concernés. La construction de votre budget n'en sera que plus facile et vous éviterez ainsi les oublis !

Une fois le budget établi, il existe 2 possibilités. Soit mon solde en fin de mois est positif, soit il est négatif.
Que faire dans les 2 cas ?

Solde positif

Anticiper
Je garde un peu d'argent sur mon compte,cela pourra être utile en cas de dépenses plus importantes le mois suivant.

Epargner
Un solde positif en fin de mois me permet de constituer un capital. Quel que soit le montant, l'important est de réussir à épargner pour faire face aux imprévus ou réaliser des projets.

Rembourser
je pense à réduire mon endettement en effectuant des remboursements anticipés de mes crédits en cours.

Solde négatif

Réagir
Un solde négatif, ce n'est pas une fatalité. Ce qu'il faut c'est réagir sans tarder et contacter mon conseiller bancaire.

Agir
Je fais le point sur mes factures et regarde s'il est envisageable de reporter ou d'étaler certains paiements.

Réajuster
Je réequilibre mon budget, notamment pour les dépenses occasionnelles, si certaines peuvent être reportées ou supprimées.

Télécharger cette ficheau format PDF

Connaître mes produits bancaires

Optimiser la gestion de son budget, c'est aussi bien connaître les produits bancaires et assurantiels que nous détenons. Cartes de paiement, épargne, crédit, assurances etc. Nous sommes souvent équipés mais pas toujours bien informés...

Mes cartes bancaires

Pratique, la carte bancaire nous accompagne au quotidien pour les petits comme les gros achats. Mais toutes les cartes bancaires ne se ressemblent pas : services, coût, découvert maximum autorisé... Ces prestations dépendent de votre contrat.

Les types de carte les plus fréquents :
  • Carte de paiement : associée à un compte bancaire, elle permet de régler ses transactions et d'effectuer des retraits.
  • Carte de crédit : carte de paiement qui permet d'obtenir une réserve d'argent et qui fonctionne sur le principe du crédit renouvelable. Elle permet d'effectuer des achats au comptant ou à crédit (aux conditions habituelles du crédit renouvelable) auprès des enseignes partenaires de l'établissement financier.
Les différentes options :
  • Le débit immédiat : Toutes les dépenses effectuées sont debitées du compte bancaire au fur et à mesure des paiements et retraits.
  • Le débit différé : Toutes les dépenses effectuées avec la carte sont cumulées et débitées en une seule fois, à une date précise, en fin de mois ou au début du mois suivant.

Mes crédits

Le recours au crédit nous concerne tous, que ce soit pour effectuer des travaux, pour s’équiper ou réaliser des projets importants. Toutefois, il doit être abordé avec précaution. Un prêt vous engage lors de sa souscription et doit être remboursé.

Avant de souscrire un crédit, vous devez connaître le coût total du crédit et vérifier votre capacité à rembourser les mensualités de crédit. Le prêt vous engage auprès de votre banque.

L'offre de crédit, qu'est ce que c'est ?

Le crédit est une «avance» qui vous permet de réaliser une dépense que vous ne pouvez assumer avec vos propres moyens (votre capital). Tout recours au crédit s’accompagne d’une offre préalable. Certains des éléments composant cette offre doivent attirer votre attention, comme par exemple :

- Le montant emprunté : C’est la somme que vous choisissez et qui correspond à votre besoin de financement. On parlera aussi de capital.

- La durée : C’est le nombre de mois durant lesquels vous choisissez de rembourser la somme empruntée.

- La mensualité : C’est le montant qui sera prélevé chaque mois sur votre compte afin de rembourser le capital emprunté et les intérêts du crédit.

- Le TAEG : Taux Annuel Effectif Global, il s’agit du taux d’intérêt qui intègre tous les frais associés au crédit (assurances, frais de dossier, ...) et qui rémunère le préteur. Il est indispensable pour vous permettre de comparer les offres proposées par les organismes prêteurs.

- La nature du taux : Le taux peut être fixe (il reste inchangé pendant toute la durée du prêt) ou variable/révisable (la variation est liée à l’évolution d’un ou plusieurs indices de référence. Le prêt à taux variable peut comprendre une période à taux fixe et des limites de variation). Il est moins facile de gérer son budget avec un taux variable.

- Montant total dû : Dans le cadre d’un crédit à la consommation, ce montant représente le coût total du crédit à votre charge.

- Coût total du crédit : C’est la somme des intérêts et de tous les frais liés à l’octroi du crédit (le cas échéant, frais de dossier, d’assurance, de courtage de garanties…).

- L’assurance emprunteur : Facultative, l’assurance vous permet de garantir les remboursements du crédit en cas d’invalidité, de maladie et de perte d’emploi selon la formule choisie. Souvent méconnue, elle est pourtant un allié indispensable en cas de difficultés et permet de protéger vos proches.

Les différents crédits : comment s'y retrouver ?

Il existe différents types de crédit. Avant de s’engager, il est important de comprendre quel crédit sera le plus adapté à vos besoins, à vos projets.

  • Le crédit amortissable : (prêt personnel, crédit affectés, rachat de crédit) Pour ce type de crédit, le montant, la durée et les remboursements sont déterminés lors de sa mise en place, selon un échéancier. Les remboursements peuvent être fixes ou varier selon des clauses de révision clairement définies.
  • Le crédit renouvelable : d’un an est une somme d’argent mise à disposition du client moyennant des intérêts sur la partie utilisée. Cette somme se renouvelle au fur et à mesure des remboursements du capital et devient réutilisable. Elle peut être remboursée à tout moment, en totalité ou en partie.

Pour en savoir plus sur le crédit renouvelable, consultez le livret Crédit à la consommation, ce qu'il faut savoir disponible sur le site www.asf-france.com/publications-asf/

Envie d'en savoir plus ?

Consultez notre glossaire en ligne !

Vous y retrouverez les termes bancaires les plus utilisés et pourrez ainsi vous familiariser avec l'univers du crédit et de l'assurance.

Mes assurances

Lorsque l’on souscrit un crédit, il est important d’anticiper l’avenir. Et pour cela, peuvent être associées aux crédits, des assurances qui permettent de vous protéger.

Au delà du crédit, les organismes bancaires et financiers commercialisent des assurances avec des couvertures et garanties différentes. On distingue 2 grandes catégories :

- Les assurances de personnes (qui couvrent les personnes physiques contre les risques de décès ou d’invalidité).
- Les assurances des biens (qui protègent les équipements contre les risques de dommages involontaires).

Voici quelques exemples d'assurances :

  • L’assurance Emprunteur : associée à un contrat de crédit, cette assurance est fortement conseillée, notamment pour couvrir les risques liés au décès et l’invalidité.
  • L’assurance Accident de la vie : elle permet de se protéger contre les accidents pouvant survenir au cours de la vie privée, et ainsi bénéficier d’une indemnisation en cas de dommages corporels importants.
  • L’assurance Garantie Moyen de paiement : elle couvre le vol et la perte des moyens de paiement (chèques et cartes bancaires), des papiers officiels, des clés et très souvent la non livraison et la non conformité des achats Internet.

Mes produits d'épargne

Un solde positif en fin de mois est une épargne potentielle. Même si l’on préfèrerait conserver ce solde pour se faire plaisir, il est fortement conseillé de penser aussi à l’avenir. L’épargne peut se constituer petit à petit et avec des montants peu élevés.

Par ailleurs, les différentes solutions qui vous sont proposées aujourd’hui vous permettront de trouver le produit qui correspond le mieux à vos attentes.

On distingue 3 grandes catégories d'épargne :

  • L’épargne de précaution : Il s’agit généralement de petites sommes mises de coté en cas de coup dur (panne de véhicule ou d’électroménager, facture plus importante que prévue etc.).

    Pour qu’elle soit facilement récupérable, il est conseillé de placer cette épargne sur des produits du type Livrets règlementés :

    - Livret A
    - LDD (Livret de Développement Durable)
    - LEP (Livret d’Epargne Populaire)

    Une fois que cette épargne de précaution est constituée, il est alors temps de penser à l’épargne de projet et l’épargne retraite.
  • L’épargne de projet : L’épargne de projet est une épargne à moyen terme, elle est déstinée à se constituer un capital afin de réaliser de futurs projets (achat d’un bien immobilier, travaux/rénovation etc.).
    Pour mieux anticiper et y voir plus clair, il est important de déterminer le(s) type(s) de projet(s). Ainsi, il sera plus facile de choisir le placement adéquat, comme par exemple :

    - le PEL (Plan Epargne Logement)
  • L’épargne de retraite : Cette épargne est davantage destinée à la construction d’une source de revenus complémentaires pour l’avenir. Elle est plus difficile à envisager car il est nécessaire de se projeter.
    A 30 ans, la retraite est très lointaine, à 40 ans, on se dit qu’il va falloir s’en occuper et à 50 ans, on réalise un peu tard qu’il faut épargner pour sa retraite. Le mieux est donc de commencer le plus tôt possible, les efforts financiers seront moins compliqués puisque l’on dispose de beaucoup de temps. Il s’agit donc d’une épargne à long terme et donc de placements bloqués tels que :

    - Le contrats d’Assurance vie
    - Le PEA (Plan d’Epargne Actions)
    - Le PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire).
Bon à savoir !

Avant de se constituer une épargne, il est nécéssaire d'en déterminer l'objectif. C'est en fonction de cela que l'on va pouvoir choisir le placement le plus approprié.

Télécharger cette ficheau format PDF

Faire face aux difficultés

Malgré toutes les précautions, la vie nous réserve des coups durs, nous devons être en mesure de réagir. Ne rien faire est la pire des solutions.

A quel moment réagir ?

Plus vous réagissez tôt face à une difficulté financière, plus vous avez de chance de trouver une solution.
Il est en effet plus facile de négocier avec ses créanciers avant l’apparition des premiers impayés. D’autant plus calculer son budget et établir des prévisions sur sa situation financière à venir est un signe de bonne gestion qui sera apprécié.

Prendre des mesures avant l’apparition des premiers impayés permet de faire l’économie de frais bancaires que ces incidents entraînent.

Ce que vous devez faire sans tarder :

  • Contacter vos créanciers avant de vous retrouver en défaut de paiement.
  • Diminuer le montant de vos dépenses, ne conserver que l’essentiel.

 

Qu'il s'agissent d'organismes de crédit ou de votre banque, vos interlocuteurs seront en mesure de vous proposer des solutions appropriées à votre situation :

  • Création d'un découvert ponctuel
  • Augmentation de votre découvert actuel
  • Report d'échéance
  • Rachat de créances

Ces quelques solutions vous permettront de souffler un peu et de repartir du bon pied.

A qui s'adresser ?

En résumé, réagissez, faites vous entendre et manifestez vous auprès des interlocuteurs concernés.

  • Prenez rendez-vous avec votre banque :

    Votre conseiller vous connaît. Son rôle est de vous accompagner dans la gestion de vos comptes, ce qui implique également d’être présent lors des situations financières délicates. Il pourra par exemple vous proposer un découvert ponctuel.
  • Contactez les organismes de crédit :

    Expliquer votre situation et faites preuve de bonne foi. Ne suspendez pas de manière arbitraire vos paiements mais demandez plutôt une restructuration des créances ou un report d’échéance.
  • Les associations d’accompagnement :

    Même si cette démarche est compliquée, confier ses soucis à une personne neutre, qui peut apporter un regard extérieur, peut s’avérer très utile. L’association CRÉSUS pourra analyser en détail votre situation et dans certains cas, elle pourra vous aider à trouver des appuis financiers pour sortir de cette spirale.
Un réseau unique en France !

L’association CRÉSUS est fondée sur le partage d’expériences et la mise en commun de bonnes
pratiques. Son objectif : conseiller, accompagner et protéger les familles et les personnes en
situation précaire.
http://www.cresusalsace.org/

Le surendettement

Si malgré tout, votre situation s’aggrave, vous pouvez recourir à la commission de surendettement.

  • Comment faire ?
    Retirez un dossier auprès de la Banque de France, auprès des services sociaux, des associations de consommateurs ou caritatives, sur internet (www.banque-france.fr) puis adresser le à la commission de surendettement après l’avoir dûment complété.
  • Combien de temps ça prend ?
    Le délai de traitement de votre dossier dépend aussi de vous car un dossier incomplet ne sera pas traité.
    Dans les semaines suivant la réception de votre dossier complet, et au maximum dans un délai de 3 mois, la Commission de surendettement examine individuellement votre situation.
  • En attendant ?
    - Prouvez votre bonne foi et facilitez le traitement de votre dossier.
    - Continuez à régler les dettes à caractères privilégiés (loyer, dettes alimentaires etc.)
    - Payez toujours, dans la mesure de vos possibilités, une mensualité, même réduite, à chacun de vos créanciers ;
    - Ne contractez pas de nouveau crédit et n’utilisez plus vos crédits renouvelables. Ces solutions aggraveraient votre endettement.
Bon à savoir !

Pour en savoir plus sur le dépôt de dossier de surendettement, vos droits et vos obligations,
consultez le livret Pour vous aider à faire face à vos dettes sur le site : www.asf-france.com/publications-asf/

Télécharger cette ficheau format PDF

Conclusion

La gestion du budget est indispensable au bon fonctionnement du foyer. Gardez toujours en tête les 5 conseils suivants :

  1. 1 Tenez soigneusement votre budget
  2. 2 Maintenez votre compte créditeur
  3. 3 Gérez avec prudence vos moyens de paiement
  4. 4 Pensez à épargner dès que possible
  5. 5 Maitrisez votre endettement

Et parce que la gestion du budget c'est plus plaisant en s'amusant, l'association CRÉSUS a crée pour vous : DILEMME®

Un jeu de plateau ludique et formateur, visant à sensibiliser aux questions liées à la gestion budgétaire.

Découvrez-le vite !
Rendez-vous sur
http://www.dilemme.org/