UNE QUESTION

Guide
de l'Épargne

UN CRÉDIT VOUS ENGAGE ET DOIT ÊTRE REMBOURSÉ. VÉRIFIEZ VOS CAPACITÉS DE REMBOURSEMENT AVANT DE VOUS ENGAGER.

Rubrique assurance vie

La définition du contrat d'assurance vie

L'assurance vie est un placement financier. Grâce à lui, le souscripteur est en mesure de se constituer (ou de valoriser) un capital, notamment dans le but de le transmettre à ses proches. C'est donc avant tout un outil de transmission de capital (en cas de décès), qui peut également servir d'outil d'épargne (en cas de vie). Voyons dans le détail la définition de l'assurance vie.

Principes de l'assurance vie

Une assurance vie est un contrat passé par un souscripteur auprès d'un assureur ou d'une banque. Les capitaux placés sont systématiquement débloqués lors du décès de l'adhérent pour être versés au(x) bénéficiaire(s) dudit contrat d'assurance vie : le contrat est dénoué, et le montant présent au jour du décès est transmis aux bénéficiaires désignés, qu'il s'agisse d'un conjoint, des enfants, des frères ou des soeurs, etc. Si le souscripteur est en vie au terme du contrat, il reste le seul bénéficiaire des fonds placés, et peut donc disposer librement du capital. En somme, la l'assurance vie revêt deux aspects : il s'agit à la fois d'un outil d'épargne et de transmission.

Un outil d'une grande souplesse

La force du contrat d'assurance vie, c'est sa grande souplesse : il n'y a pas de plafond de dépôt, et l'adhérent peut y réaliser des versements comme il l'entend, de manière occasionnelle et/ou régulière (mensuellement, trimestriellement, annuellement). En outre, bien que la durée du contrat puisse être déterminée lors de la signature, le souscripteur peut effectuer des retraits quand il le veut - généralement, en contrepartie de pénalités financières. Autrement dit, les sommes investies dans l'assurance vie ne sont pas bloquées, et il est possible d'en récupérer tout ou partie du capital par le biais des rachats (récupération de tout ou partie des sommes versées avec impact sur la fiscalité) et des avances (somme prêtée par l'organisme pour un court délai, sans que l'adhérent ne touche à son épargne, donc sans impact fiscal). Les intérêts et plus-values des rachats sont donc fiscalisés, en sachant qu'ils bénéficient d'exonération d'impôt sur le revenu dans la limite de 4 600 € par an pour une personne seule si le contrat est détenu depuis moins de 8 ans. Enfin, l'adhérent peut demander à bénéficier d'une rente viagère versée par l'assureur jusqu'à son décès, décision qui clôt le contrat d'assurance vie, et gomme les avantages attendus en matière de transmission.

Les différentes options de placement de l'assurance vie

Un contrat d'assurance vie propose deux compartiments :

  • les fonds en euros : il s'agit d'un support sécurisé par lequel l'assureur garantit le capital ; les intérêts, versés annuellement, sont définitivement acquis par l'assuré ;
  • les unités de compte (UC) : il s'agit d'un support d'investissement dans des actions, des obligations ou de l'immobilier. Le capital n'est pas garanti : le rendement peut être positif ou négatif en fonction de l'évolution des marchés financiers.

Le souscripteur d'une assurance vie peut donc choisir entre un capital garanti et un rendement potentiellement plus élevé mais comportant une part de risque.

Partager

1ère publication :  16.04.2019 - Mise à jour : 16.04.2019

Offres de financement réservées aux particuliers. Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours. Sous réserve d’acceptation par Oney Bank - SA au capital de 51 286 585€ - 34 Avenue de Flandre 59 170 Croix - 546 380 197 RCS Lille Métropole - n° Orias 07 023 261 - www.orias.fr