UNE QUESTION

Guide
des assurances

UN CRÉDIT VOUS ENGAGE ET DOIT ÊTRE REMBOURSÉ. VÉRIFIEZ VOS CAPACITÉS DE REMBOURSEMENT AVANT DE VOUS ENGAGER.

Rubrique Guide des assurances auto/moto

Assurance conducteur occasionnel : votre contrat permet-il le “prêt de volant” ?

Prêter sa voiture à un ami ou voisin durant quelques jours, à ses enfants étudiants durant une soirée, cela fait partie des actes anodins de la vie quotidienne. Et pourtant, si la pratique est légale, elle a des conséquences précises en matière d’assurance, en cas de sinistre. Tour d’horizon des principaux points à connaître.

Comment s'allient assurance auto et prêt de son véhicule ?

Avant de prêter sa voiture, il est important de vérifier son contrat d’assurance pour savoir si celui-ci prévoit l’option “prêt de volant”. Si elle est incluse, cela signifie que votre garantie de responsabilité civile peut couvrir un sinistre provoqué par un autre conducteur, et que les dommages aux tiers sont assurés, quelle que soit la personne au volant.

La plupart des contrats prévoient cette possibilité. Toutefois, certains assureurs bannissent le prêt de volant dans les formules portant sur les voitures de collection, ou celles dont la prime est très réduite. Si votre contrat interdit le prêt occasionnel, vous pouvez opter pour un autre contrat d’assurance auto qui le permettra, ou bien orienter votre ami ou le membre de votre famille vers une assurance auto temporaire.

Prêter sa voiture : quelles conséquences sur le contrat ?

Que le prêt de volant soit autorisé ou pas, vous restez responsable principal du véhicule. Par conséquent, en cas de sinistre responsable causé par votre proche, c’est vous qui écopez du bonus-malus qui en résulte. Et ce faisant, votre prime d’assurance devra augmenter à la prochaine échéance du contrat.

Toute personne qui décide de prêter sa voiture de façon occasionnelle doit prévenir sa compagnie d’assurance. À défaut, une sanction peut être appliquée lors d’un sinistre, la plupart du temps, sous la forme d’une majoration de la franchise.

Quand un conducteur occasionnel devient-il second conducteur ?

Pour que l’assurance d’un conducteur occasionnel soit valable, le véhicule ne doit être prêté que de manière exceptionnelle. Dès lors que le prêt est régulier, votre proche doit basculer dans la catégorie “second conducteur" pour continuer à bénéficier de la prise en charge des dommages. Et son nom doit apparaître sur le contrat d’assurance !

À savoir : alors que le conducteur occasionnel ne bénéficie que de la garantie responsabilité civile, un second conducteur profite, lui, de la même couverture que le conducteur principal.

Partager

1ère publication :  06.12.2021 - Mise à jour : 06.12.2021

Offres de financement réservées aux particuliers. Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours. Sous réserve d’acceptation par Oney Bank - SA au capital de 51 286 585€ - 34 Avenue de Flandre 59 170 Croix - 546 380 197 RCS Lille Métropole - n° Orias 07 023 261 - www.orias.fr